Renforcer les capacités institutionnelles de mise en œuvre.

Cette composante assurera que les activités du projet sont exécutées conformément au calendrier de travail agréé et à l’Accord de crédit.
Le Ministère de l’Agriculture aura la responsabilité de la mise en œuvre du PACAM. Cette responsabilité sera déléguée au CNRA. Des lors, l’unité de mise en œuvre du projet (UMOP) du WAAPP-2A au niveau du CNRA sera renforcée avec le recrutement d’un Directeur technique du PACAM et de trois (3) personnels fiduciaires (l’assistant en passation de marchés, le comptable principal et le comptable adjoint). L’UMOP du WAAPP-2A effectuera le suivi au jour le jour de l’exécution du projet, et en particulier de ses responsabilités fiduciaires. Il est aussi prévu que le Directeur Technique du PACAM soit assiste par une équipe restreinte comprenant au moins un spécialiste filières, un spécialiste financement et un spécialiste infrastructure.
En tant que principal organe de coordination, l’UMOP sera responsable de tous les aspects des activités du projet et travaillera de façon étroite avec un cabinet privé (contracteur institutionnel), dont elle supervisera les travaux, et d’autres consultants qui pourraient être retenus pour appuyer l’exécution du projet. L’UMOP sera également responsable de la préparation de rapports périodiques et garante du respect par les acteurs et bénéficiaires du projet du Manuel d’exécution du projet (MEP). Une fonction de suivi et évaluation robuste sera en place pour assurer l’achèvement des plans de travail, et mettre à jour régulièrement le cadre de résultats.
Le projet passera un contrat avec un contracteur institutionnel (CI) qui aura les mandats suivants :
• Assurer la qualité de l’assistance technique fournie aux acteurs de la chaîne de valeur de la mangue et aux acteurs de l’alimentation animale (Composantes 1 et 3)
• Vérifier la viabilité commerciale des travaux et équipements financés par le projet (Composantes 2 et 3).
Le CI devra disposer d’une solide expérience dans le développement agro-industriel et dans le secteur agro-alimentaire, ainsi qu’une expérience dans la gestion d’opérations agricoles complexes. En plus de fournir des orientations stratégiques et du conseil en transactions, le CI aura la responsabilité fiduciaire de sous-traiter l’assistance technique, sous les Composantes 1 et 3, et de sélectionner les équipements appropriés sous les Composantes 2 et 3. Finalement, le CI évaluera la viabilité commerciale des institutions d’appui au marché et elle recommandera des options pour la gestion privée de ces installations.
Des accords de principes et/ou contrats sur la base de résultats escomptés seront établis entre l’UMOP et les parties prenantes du Projet pour faciliter la réalisation des activités du Projet. Le Coordonnateur du WAAPP-2A sera responsable de la préparation desdits accords/ contrats avec toutes les entités impliquées.